CRANACH BIEN SÛR
SAINT JEROME DANS LA NATURE

Outre Dürer, l’un des plus importants peintres de l’époque, Cranach l’Ancien (1472-1553) a plusieurs fois travaillé sur le motif de saint Jérôme faisant pénitence dans le désert. Pourtant, le désert en question est un endroit bien étrange : Cranach le transforme en un paysage forestier somptueux habité par des animaux des plus réalistes et des créatures fantastiques. En s’appuyant sur l’œuvre « Saint Jérôme », l’exposition replace, pour la première fois, Cranach en peintre de la nature à la croisée des tensions qui ont marqué son époque. Les sciences naturelles et le symbolisme vont de pair et optent pour une position étonnante dans les querelles qui animent le siècle de la Réforme.